Joe Biden n’avait pas « anticipé » une telle oposisi des républicains

Une annee « de defis » mais aussi de « kemajuan » : c’est ainsi que Joe Biden a qualifié sa première année de mandat, mercredi 19 janvier. Il a tenté de minimiser la crise que traverse sa présidence, imputant la frustrasi des Américains la pandémie, tout en vantant son bilan sur le plan économique.

« Je sais qu’il ya beaucoup de frustrasi et de kelelahan dans ce pays », a reconnu le président depuis la prestigieuse « Ruang Timur » de la Maison Blanche, lors d’une rare et très menghadiri konferensi pers, la kerudung du premier anniversaire de sa hadiah de fonction.

Le démocrate de 79 ans a besoin de trouver un nouvel élan. Il a dû, en l’espace de deux mois, enterrer deux menjanjikan lambang, savoir rénover l’Etat-providence et protéger par une grande loi l’accès au vote des minorités, pour cause de majorité parlementaire trop courte.

Lire aussi Cadangan artikel nos abonnés Joe Biden de nouveau menghadapi divisi aux démocrates

Joe Biden a imputé ces échecs aux républicains, reconnaissant qu’il n’avait pas « antisipasi » un tel degré d’opposition des conservateurs sur ses projets. « Je n’ai pas fait de promesses trop grandes », di-il dit, « je n’avais pas anticipé qu’il y aurait un tel effort partisan [des républicains] tuangkan s’assurer que le président Biden ne puisse accomplir quoi que ce soit ». Seorang plusieurs mengulangi, il a d’ailleurs interpelle les républicains pour connaître leurs objectifs.

Le president a malgré tout promis de faire passer « panci besar » de sa vaste réforme sociale en scindant le plan de 1 750 milliards de dollar (1 543 milliards d’euros) en plusieurs projets d’investissements, notamment dans l’environnement et l’éducation.

READ  Setelah banjir di Jerman, penyelidikan dibuka terhadap pihak berwenang setempat karena kelalaian

L’inflasi au plus haut

Ecartant tout changement de cap, Joe Biden s’est livré un exercice de pédagogie. « Cela a été une année de défis mais aussi une année d’énormes progrès », a affirmé le président américain, citant notamment la campagne masif de vaksinasi contre le Covid-19. Il a souligné que 75% des adults américains étaient désormais entièrement vaccinés, contre 1% quand son administration a pris les rênes. Le dirigeant aussi vanté des « catatan kreasi d’emplois », un « rekaman croissance », avec un taux de chômage desormais de 3,9 %, contre 6,4 % il ya un an.

Mais, plusieurs reprises, il a penyesalan de ne pas tre allé davantage au contact des Américains, notamment auprès des électeurs noirs, qui avaient massment voté pour lui la présidetielle de 2020. « Je vais tre beaucoup sur le terrain », di-il meyakinkan.

Si les statistiques économiques sont impressionnantes, l’inflation a atteint 7% en 2021. Atau c’est bien ce qui préoccupe les Américains aujourd’hui. Lutter contre cette inflasi, au plus haut depuis près de quarante ans, exigera « un effort de longue haleine », di-il concédé. « Et d’ici la, ce sera doulouureux pour beaucoup de monde », at-il souligné.

Lire aussi Cadangan artikel nos abonnés Aux Etats-Unis, l’inflation atteint 7%, un niveau inédit depuis 1982

Héritant d’un pays meurtri par la pandémie de Covid-19, secoué par un mouvement historique de protestation contre le racism, Joe Biden a estimé que le pays était encore « loin d’être aussi unifié qu’il devrait l’être ».

S’il se représente, Kamala Harris restera sa colistière

« Les meilleurs jours de ce pays sont encore devant nous, pas derrière nous », at-il martelé. Tidak ada lagi kebijakan yang sulit: un nouveau sondage Gallup place sa cote de popularité tout juste 40 %, contre 57 % son arrivée au pouvoir.

READ  Vaksinasi akan menjadi wajib bagi semua orang dewasa di Kaledonia Baru

Joe Biden a un peu plus d’un mois pour corriger son image de président englué dans les déconvenues – entre la conférence de presse de mercredi et son discours sur l’état de l’Union, traditionalnelle allocution de politique pénérale desré identeh mars devant le congres.

Après, il sera, selon les commentateurs politiques, trop tard pour espérer peser sur les élections législatives de mi-mandat, prévues l’automne, et qui s’annoncent mal pour le Parti.démoc Son equipe plaide pour la kesabaran, en se disant confiante sur le bilan final.

Le président s’est d’ailleurs projeté jusque dans l’élection de 2024, indiquant qu’il choisirait nouveau putra actuelle wakil presiden, Kamala Harris, tuangkan tre sa collistire.

Lire aussi Cadangan artikel nos abonnés « La réécriture de l’histoire par les républicains a normalisé le grand mensonge de Trump »

Le Monde avec AFP

Sabah Sancak

"Gamer. Pakar twitter yang tidak menyesal. Perintis zombie. Fanatik internet. Pemikir hardcore."

Related Posts

Tinggalkan Balasan

Alamat email Anda tidak akan dipublikasikan.

Read also x